PenangLe temps qui passe

IMG_9769

[…]La rue est une mosaïque de trottoirs défoncés, un patchwork de béton et de dallage grossier. Les rainures larges – dangereusement larges -, le sol penché. La peinture des murs s’effrite sur le sol, le revêtement gris, poussiéreux de la chaussé brûlante. Tout ce qui est en métal a fini par rouiller.

Je traverse un carrefour, dépasse une rue piétonne, longe un marché couvert. Les stands débordent sur la rue. Il n’y a pas de vent et les odeurs des étals flottent sur le trottoir comme des flaques de pétrole sur une mer immobile. Piments et poissons séchés, viandes, légumes, champignons et pourriture. Par-dessus, l’odeur de sel de la mer invisible.[…]

Angkor

La pagode de l'Empereur de Jade

Le temps qui passe

Le Warorot vu du ciel

Un royaume sous les nuages